The-Tea-Kettle-Adventures-des-selfies-en-reflet-dans-une-bouilloire-par-Esha-Biswas-6

 

 

 

 

Imagine un cercle. Place-toi au centre, toi et ta carcasse.

Si je te centre, là, c'est pour te montrer une chose à laquelle tu n'as pas forcément pensé, quand tu te regardais ce matin dans ta glace en te trouvant moche, gros, laid, ridé, fatigué, cerné, déprimé, bref, pas concerné par la bobine qui te faisait face en te narguant, avec son rictus idiot de faux témoin.

A ce moment précis de ton hypogée personnel, tu es persuadé d'être la risée du monde entier, le point de mire des moqueries subtiles de tes pairs. D'où tu es, au centre de ton cercle fictif, tu ne vois donc que des gens beaux, intelligents, raffinés, bien dans leur peau, au rire clair et haut, comme leurs idées. Et forcément, comme ils occupent 360 degrés de ton champ visuel, tu te sens écrasé par leur supériorité. Tes sens abusés te confirment ton indignité. Tu te recroquevilles un peu plus, les épaules basses, et le regard en berne.

Je te trouve tout à coup extrêmement égocentré, mon ami. Comme si le monde tournait autour de toi, comme un manège un peu fou que rien ne pourrait stopper. Alors pour te rendre service, je vais te dévoiler un secret de géométrie pure, un sacré scoop, un vrai buzz de la mort qui tue: chaque particule évoluant autour de toi est prisonnière de son propre cercle. C'est pas magique, ça ? Je t'avais prévenu, on va toucher Dieu de l'orteil, toi et moi !

Alors ton cercle, il coupe celui des autres en un point A, B, C ou Z. Même qu'il faudra inventer des lettres, des codes secrets pour les nommer tous. Et à chaque fois que ça t'intersecte le périmètre, ta bulle éclate un petit peu. Plop ! Il est pas sympa, ce petit bruit tout doux ? Tu vas tracer un rayon de toi à ce point ainsi créé, tu vas y coller ton oeil comme à une longue-vue, et tu vas regarder ce qu'il y a au bout. Tu sais quoi ? Je te parie que tu vas découvrir que l'autre, là-bas, dans son cercle étroit, il pense comme toi. Et ils sont des milliers comme ça.

Alors lâche un peu ton miroir et mets-toi aux maths, qu'on rigole un peu tous les deux !

PS: toute ressemblance avec des personnes existantes ne serait peut-être pas que fortuite.